| |

À propos de TWINRIX

Cliquer pour voir la réponse à Qu’est-ce que TWINRIX?

TWINRIX est le seul vaccin offrant une double protection contre l’hépatite A et l’hépatite B. Il comporte une série de doses (injections) administrées par un professionnel de la santé. TWINRIX est utilisé chez les adultes, les adolescents, les enfants et les nourrissons pour prévenir l’hépatite A et l’hépatite B.

La vaccination est la meilleure façon de prévenir l’hépatite A et l’hépatite B.

Cliquer pour voir la réponse à Qui devrait recevoir TWINRIX?

Les lignes directrices médicales canadiennes recommandent la vaccination chez toutes les personnes qui désirent réduire leur risque de contracter l’hépatite A et l’hépatite B.

Plus précisément, la vaccination contre l’hépatite A est recommandée dans les cas suivants :

Personnes voyageant dans des pays ou des régions où le risque d’hépatite A est modéré ou élevé

Membres des forces armées canadiennes, travailleurs des services d’urgence, autres intervenants susceptibles d’être envoyés à tout moment à l’étranger dans des régions où les taux d’infection par l’hépatite A est élevé

Employés de jardins zoologiques, vétérinaires et chercheurs manipulant des primates non humains

Personnes atteintes d’une maladie du foie chronique

Personnes recevant des concentrés de facteur de coagulation

Personnes vivant dans une collectivité où le risque d’hépatite A est élevé

Hommes ayant des relations homosexuelles

Personnes vivant avec un enfant adopté d’un pays ou d’une région où le risque d’hépatite A est modéré ou élevé

Personnes faisant l’usage de drogues illicites

Toute personne qui désire réduire son risque de contracter l’hépatite A

Chercheurs ou techniciens de laboratoire étudiant ou manipulant le virus de l’hépatite A

La vaccination contre l’hépatite B est recommandée dans les cas suivants :

Personnes voyageant dans des pays ou des régions où le risque d’hépatite B est modéré ou élevé

Travailleurs du domaine de la santé, y compris les étudiants en médecine, qui peuvent être exposés à l’hépatite B :

  • en cas d’exposition à du sang ou à des liquides corporels
  • en cas de blessure par des instruments contaminés par du sang

Personnel et pensionnaires de pénitenciers ou d’établissements pour personnes ayant des troubles du développement

Personnes vivant ou ayant des relations sexuelles avec une personne infectée par le virus de l’hépatite B

Hommes ayant des relations homosexuelles

Personnes vivant dans une collectivité où le risque d’hépatite B est élevé

Personnes ayant des relations sexuelles non protégées avec de nouveaux partenaires ou ayant eu 2 partenaires sexuels ou plus au cours des mois

Personnes ayant des antécédents d’infections transmissibles sexuellement (ITS), personnel des cliniques d’ITS ou personnes ayant des pratiques sexuelles à risque

Utilisateurs de drogues injectables

Personnes atteintes d’hémophilie ou de toute autre affection nécessitant des transfusions sanguines répétées

Patients hémodialysés

Personnes ayant une immunodéficience congénitale

Personnes infectées par le VIH

Personnes atteintes d’une maladie du foie chronique

Toute personne qui désire réduire son risque de contracter l’hépatite B

Adultes et enfants qui ont immigré au Canada depuis un pays à risque élevé

Personne qui fréquente une garderie où il y a un enfant infecté par le virus de l’hépatite B ou qui y travaille

La vaccination est la meilleure façon de prévenir l’hépatite A et l’hépatite B.

Cliquer pour voir la réponse à Comment agit TWINRIX?

Le vaccin TWINRIX agit en aidant votre organisme à produire ses propres anticorps contre l’hépatite A et l’hépatite B.

La vaccination est la meilleure façon de prévenir l’hépatite A et l’hépatite B.

Cliquer pour voir la réponse à Quels renseignements dois-je transmettre à mon professionnel de la santé avant de recevoir TWINRIX?

Avant d’être vacciné, indiquez à votre professionnel de la santé si :

vous êtes enceinte ou songez à le devenir

vous allaitez

votre système immunitaire est affaibli à cause d’une maladie ou d’un traitement médicamenteux

vous avez un problème de saignement ou vous avez des bleus facilement

vous prenez d’autres médicaments ou avez récemment reçu un autre vaccin

vous souffrez d’allergies

Cliquer pour voir la réponse à Combien coûte TWINRIX?

Le prix de TWINRIX peut varier. Des régimes d’assurance privés peuvent prendre en charge la totalité ou une partie du coût d’achat de Twinrix.

Demandez à votre assureur s’il rembourse la vaccination contre l’hépatite A et l’hépatite B.

Cliquer pour voir la réponse à Combien de doses de TWINRIX dois-je recevoir?

Le calendrier de vaccination ordinaire de TWINRIX comprend 3 doses administrées sur une période de 6 mois.

Vous choisissez la date de votre première dose. La deuxième suivra 1 mois plus tard et la dernière 6 mois après la première.

Un calendrier rapide de 4 doses est également offert aux adultes de 19 ans et plus.

Même si vous êtes un voyageur de dernière minute, consultez votre professionnel de la santé ou présentez-vous dans une clinique pour voyageurs de votre région.

TWINRIX peut être administré selon les calendriers de vaccination qui figurent ci-dessous. Votre professionnel de la santé vous renseignera sur la posologie qui sera appropriée pour vous.

Calendriers de vaccination de TWINRIX pour les adultes

Groupe d’âge 1re dose
du vaccin
2e dose
du vaccin
3e dose
du vaccin
4e dose
du vaccin
Calendrier ordinaire*
TWINRIX 1,0 mL
Adultes de 19 ans et plus À la date de
votre choix
1 mois
après la
première dose
6 mois
après la
première dose
--
Calendrier rapide*
TWINRIX 1,0 mL
Adultes de 19 ansans et plus À la date de
votre choix
1 semaine
après la
première dose
3 semaines
après la
première dose
1 an
après la première dose
Calendrier
ordinaire*

TWINRIX 1,0 mL
Calendrier
rapide*

TWINRIX 1,0 mL
Groupe
d’âge
Adultes de
19 ans et plus
Adultes de
19 ans et plus
1re dose
du vaccin
À la date de
votre choix
À la date de
votre choix
2e dose
du vaccin
1 mois
après la
première dose
1 semaine
après la
première dose
3e dose
du vaccin
6 mois
après la
première dose
3 semaines
après la
première dose
4e dose
du vaccin
-- 1 an
après la première
dose

* Pour assurer une protection durable, toutes les doses prévues doivent être administrées.

Nécessaire seulement pour le calendrier rapide.

Vous devez recevoir toutes les doses de TWINRIX prévues au calendrier.

Autrement, vous pourriez ne pas être protégé à 100 % contre l’hépatite A et l’hépatite B.

Si vous avez oublié une dose, communiquez avec votre professionnel de la santé pour prendre un autre rendez-vous.

Recevez des rappels utiles.

Le service de rappels de dose TWINRIX est un moyen simple et pratique de recevoir des rappels de votre vaccin.

S’inscrire maintenant

La vaccination peut ne pas convenir à tout le monde et peut être associée à des effets indésirables. Assurez-vous de consulter votre professionnel de la santé pour déterminer quelles sont les options qui vous conviennent. Une protection totale ne peut être garantie et des doses de rappel peuvent s’avérer nécessaires.

Cliquer pour voir la réponse à Dois-je recevoir une dose de rappel?

Pour une protection à long terme contre l’hépatite A et l’hépatite B, vous devez recevoir toutes les doses de TWINRIX prévues au calendrier.

Dans le cadre du calendrier ordinaire
(3 doses), la troisième dose doit être administrée 6 mois après la première dose.

Dans le cadre du calendrier rapide de
4 doses (offert aux adultes de 19 ans et plus), la quatrième dose doit être administrée 12 mois après la première dose.

Recevez toutes vos doses de TWINRIX!

Veillez à recevoir toutes les doses prescrites. Autrement, vous pourriez ne pas être protégé à 100 % contre l’hépatite A et l’hépatite B.

Si vous avez oublié une dose, communiquez avec votre professionnel de la santé pour prendre un autre rendez-vous.

Recevez des rappels utiles.

Le service de rappels de dose TWINRIX est un moyen simple et pratique de recevoir des rappels de votre vaccin.

S’inscrire maintenant

La vaccination peut ne pas convenir à tout le monde et peut être associée à des effets indésirables. Assurez-vous de consulter votre professionnel de la santé pour déterminer quelles sont les options qui vous conviennent. Une protection totale ne peut être garantie et des doses de rappel peuvent s’avérer nécessaires.

Cliquer pour voir la réponse à Les enfants peuvent-ils recevoir TWINRIX?

Oui.

Le calendrier de vaccination ordinaire de TWINRIX pour les adolescents, les enfants et les nourrissons (de 1 à 18 ans) a recours au vaccin TWINRIX Junior et comprend 3 doses administrées sur une période de 6 mois.

Vous choisissez la date de votre première dose. La deuxième suivra 1 mois plus tard et la dernière 6 mois après la première.

TWINRIX peut être administré selon les calendriers de vaccination qui figurent ci-dessous. Votre professionnel de la santé vous renseignera sur la posologie qui sera appropriée pour votre enfant.

Calendriers de vaccination de TWINRIX pour les enfants

Groupe d’âge 1re dose
du vaccin
2e dose
du vaccin
3e dose
du vaccin
Calendrier ordinaire*
TWINRIX Junior 0,5 mL
De 1 à 18 ans À la date de
votre choix
1 mois
après la
première dose
6 mois
après la
première dose
Autre calendrier possible*
TWINRIX 1,0 mL
1 à 15 ans À la date de
votre choix
6 à 12 mois
après la
première dose
--
Calendrier
ordinaire*

TWINRIX Junior 0,5 mL
Autre calendrier
possible*

TWINRIX 1,0 mL
Groupe
d’âge
De 1 à 18 ans 1 à 15 ans
1re dose
du vaccin
À la date de
votre choix
À la date de
votre choix
2e dose
du vaccin
1 mois
après la
première dose
6 à 12 mois
après la
première dose
2e dose
du vaccin
6 mois
après la
première dose
--

* Pour assurer une protection durable, toutes les doses prévues doivent être administrées.

Votre enfant doit recevoir les 3 doses prévues de TWINRIX.

Autrement, il ou elle pourrait ne pas être protégé(e) à 100 % contre l’hépatite A et l’hépatite B.

Si votre enfant oublie une dose, communiquez avec votre professionnel de la santé pour prendre un autre rendez-vous.

Recevez des rappels utiles.

Le service de rappels de dose TWINRIX est un moyen simple et pratique de recevoir des rappels de votre vaccin.

S’inscrire maintenant

Cliquer pour voir la réponse à J’ai déjà reçu au moins 1 dose de TWINRIX. Combien de doses supplémentaires sont requises?

Si vous avez amorcé le calendrier de vaccination de TWINRIX, vous devrez compléter la série. Autrement, vous pourriez ne pas être protégé à 100 % contre l’hépatite A et l’hépatite B.

Le calendrier de vaccination ordinaire de TWINRIX comprend 3 doses administrées sur une période de 6 mois.

Vous choisissez la date de votre première dose. La deuxième suivra 1 mois plus tard et la dernière 6 mois après la première.

Un calendrier rapide de 4 doses est également offert aux adultes de 19 ans et plus.

Même si vous êtes un voyageur de dernière minute, consultez votre professionnel de la santé.

Recevez toutes vos doses de TWINRIX!
Vous devez recevoir toutes les doses de TWINRIX prévues au calendrier.

Autrement, vous pourriez ne pas être protégé à 100 % contre l’hépatite A et l’hépatite B.

Si vous avez oublié une dose, communiquez avec votre professionnel de la santé pour prendre un autre rendez-vous.

Recevez des rappels utiles.

Le service de rappels de dose TWINRIX est un moyen simple et pratique de recevoir des rappels de votre vaccin.

S’inscrire maintenant

Cliquer pour voir la réponse à Je n’ai pas reçu l’une des doses de TWINRIX prévues dans le calendrier de vaccination. Que devrais-je faire?

Si vous n’avez pas reçu une des doses prévues du vaccin, consultez votre professionnel de la santé et prenez un autre rendez-vous.

Veillez à recevoir toutes les doses prévues au calendrier TWINRIX.

Autrement, vous pourriez ne pas être protégé à 100 % contre l’hépatite A et l’hépatite B.

Besoin d’aide pour vous assurer de recevoir toutes vos doses de TWINRIX?

Le service de rappels de dose TWINRIX est un moyen simple et pratique de recevoir des rappels de votre vaccin.

S’inscrire maintenant

Cliquer pour voir la réponse à Quelles questions devrais-je poser, et que devrais-je apporter lors de mon rendez-vous médical?

Soyez préparé afin de retirer le maximum de votre visite médicale avant le départ.

Les listes suivantes comprennent des questions que vous pouvez poser, ainsi que des renseignements importants à avoir en votre possession lors de la consultation.

Questions à poser

Ma destination est-elle une région à risque pour l’hépatite A et l’hépatite B?

Quelles sont les conséquences possibles de l’hépatite A et de l’hépatite B*?

Est-ce que TWINRIX me convient?

Dois-je recevoir d’autres vaccins ou médicaments en prévision de ce voyage?

Combien de doses de TWINRIX dois-je recevoir?

À quel moment devrais-je les recevoir?

Mon(ma) conjoint(e) ou mes enfants doivent-ils également être vaccinés?

Puis-je recevoir TWINRIX si je prends d’autres médicaments?

Dois-je recevoir toutes les doses de TWINRIX avant de voyager?

Renseignements à transmettre

Votre destination (ville/pays, région, centre de villégiature/hôtel, séjour dans la famille, etc.)

Durée de séjour prévue

Antécédents de vaccination

Liste des médicaments que vous prenez actuellement

Liste d’allergies, le cas échéant

Suivez ce lien pour créer une liste personnalisée de questions et de renseignements à l’intention de votre professionnel de la santé.

Télécharger la liste de vérification avant le départ

* TWINRIX n’est pas indiqué pour traiter les symptômes associés à l’hépatite A et à l’hépatite B ni pour en atténuer les conséquences graves.

Cliquer pour voir la réponse à Les personnes avec qui je voyage devraient-elles être vaccinées par TWINRIX?

Toute personne voyageant dans une région où l’hépatite A et l’hépatite B sont endémiques (constamment présentes), par exemple les Caraïbes, est exposée à un risque d’infection.

Activités dans les centres de villégiature qui peuvent vous exposer au risque de contracter l’hépatite A :

Consommer des aliments ou des boissons qui ont été contaminés par des matières fécales d’origine humaine.

Consommer des aliments manipulés par un employé infecté qui ne s’est pas lavé les mains consciencieusement après être allé aux toilettes

Consommer des fruits de mer ou des crustacés crus ou insuffisamment cuits provenant d’une eau contaminée

Manger des salades ou des produits rincés à l’eau contaminée

Boire de l’eau contaminée ou des boissons contenant des glaçons contaminés

Prendre un bain ou une douche avec de l’eau contaminée ou nager dans de l’eau contaminée

Activités dans les centres de villégiature qui peuvent vous exposer au risque de contracter l’hépatite B :

Recevoir une manucure, une pédicure, un tatouage, un perçage corporel ou un traitement d'acupuncture réalisé avec des instruments mal stérilisés.

Avoir une relation sexuelle avec un partenaire infecté

Administrer les premiers soins à une personne infectée ou recevoir de tels soins d’une personne infectée

Subir une intervention dentaire ou médicale réalisée au moyen d’équipement contaminé

Échanger des articles d’hygiène personnelle (p. ex. coupe-ongles) avec une personne infectée

Encouragez vos compagnons de voyage à s’informer auprès de leur professionnel de la santé à propos du vaccin TWINRIX.

Les icônes suivantes vous permettront de partager des liens vers ce site.

Cliquer pour voir la réponse à Quels sont les effets secondaires possibles de TWINRIX?

Effets secondaires survenus au cours des essais cliniques après l’administration de TWINRIX selon le calendrier de vaccination ordinaire (3 doses) ou rapide (4 doses) chez des adultes :

Très courants (plus de 10 % des doses) : douleur ou inconfort, rougeur au point d’injection, maux de tête et fatigue

Courants (de 1 à 10 % des doses) : enflure au point d’injection, diarrhée, nausées, vomissements et état de malaise général

Peu courants (de 0,1 à 1 % des doses) : fièvre (température supérieure à 37,5 °C), étourdissement, infection des voies respiratoires supérieures et douleurs musculaires

Rares (de 0,01 à 0,1 % des doses) : enflure des ganglions du cou, des aisselles ou de l’aine, perte d’appétit, fourmillements, baisse de la tension artérielle, éruptions cutanées et démangeaisons, douleurs musculaires et articulaires et symptômes pseudo-grippaux tels forte fièvre, mal de gorge, écoulement nasal, toux et frissons

Très rares (moins de 0,01 % des doses) : urticaire

Effets secondaires survenus après l’administration de TWINRIX Junior selon le calendrier de vaccination ordinaire (3 doses) chez des enfants :

Très courants (plus de 10 % des doses) : douleur et rougeur au point d’injection

Courants (de 1 à 10 % des doses) : enflure au point d’injection, fièvre (température supérieure à 37,5 °C), irritabilité, somnolence, maux de tête, perte d’appétit, diarrhée, nausées, vomissements et état de malaise général

Peu courants (entre 0,1 et 1 % des doses) : éruption cutanée

Rares (de 0,01 à 0,1 % des doses) : enflure des ganglions du cou, des aisselles ou de l’aine, étourdissements et urticaire

Très rares (moins de 0,01 % des doses) : fourmillements, perte de sensibilité cutanée à la douleur ou au toucher, engourdissement dans les bras et les jambes, baisse de la tension artérielle, éruptions cutanées et démangeaisons, douleurs musculaires et articulaires et symptômes pseudo-grippaux tels forte fièvre, mal de gorge, écoulement nasal, toux et frissons

Effets secondaires survenus au cours des essais cliniques après l’administration de TWINRIX selon l’autre calendrier de vaccination (2 doses) chez des enfants :

Très courants (plus de 10 % des doses) : douleur et rougeur au point d’injection, fatigue, maux de tête, irritabilité et perte d’appétit

Courants (de 1 à 10 % des doses) : enflure au point d’injection, fièvre, somnolence, plaintes de symptômes au niveau de l’estomac et de la digestion

Ne soyez pas alarmé par cette liste d’effets secondaires possibles. Il est probable que vous ne présentiez aucun effet secondaire à la suite de la vaccination.

Cette liste d’effets secondaires n’est pas exhaustive. Si TWINRIX cause un effet inattendu, veuillez communiquer avec votre professionnel de la santé.

En présence de fièvre ou de toute maladie plus grave qu’un simple rhume, la vaccination doit être retardée.

Les femmes enceintes doivent discuter avec leur professionnel de la santé des risques et bienfaits associés à l’administration de TWINRIX pendant la grossesse.

Cliquer pour voir la réponse à Circonstances où il est déconseillé d’utiliser TWINRIX

TWINRIX ne doit pas vous être administré si :

vous avez eu des problèmes de santé après l’administration d’un vaccin par le passé

vous avez déjà eu une réaction allergique à TWINRIX ou à n’importe lequel de ses ingrédients*

  • Les signes d’une réaction allergique peuvent comprendre une éruption cutanée accompagnée de démangeaisons, un essoufflement et une enflure du visage ou de la langue

vous avez déjà présenté une réaction allergique à d’autres vaccins contre l’hépatite A et l’hépatite B

vous présentez une infection grave accompagnée d’une forte fièvre (supérieure à 38 °C)

  • La présence d’une infection légère, comme un rhume, ne devrait pas poser de problème, mais parlez-en à votre professionnel de la santé avant l’administration du vaccin

* Le vaccin TWINRIX contient le virus de l’hépatite A inactivé [adsorbé sur de l’oxyde d’aluminium hydraté] et l’antigène de surface du virus de l’hépatite B (protéine S) [adsorbé sur du phosphate d’aluminium produit sur des cellules de levure génétiquement modifiées (Saccharomyces cerevisiae)].

Cliquer pour voir la réponse à Puis-je contracter l’hépatite en recevant le vaccin?

Non. TWINRIX ne renferme pas de virus vivants. Il est donc impossible de contracter l’hépatite A ou l’hépatite B à cause du vaccin.

Cliquer pour voir la réponse à Comment dois-je conserver TWINRIX?

TWINRIX doit être conservé au réfrigérateur (de 2 à 8 °C), dans son emballage original afin de le protéger de la lumière.

Comme le gel détruit le vaccin, ne congelez pas TWINRIX.

Gardez hors de la portée et de la vue des enfants.

À propos de l’hépatite A et de l’hépatite B

Cliquer pour voir la réponse à « En quoi consistent l’hépatite A et l’hépatite B?

L’hépatite A et l’hépatite B sont deux maladies graves du foie causées par les virus de l’hépatite A et de l’hépatite B. Les deux virus sont endémiques (constamment présents) dans la plupart des pays en voie de développement. De nombreuses destinations de voyage populaires telles que les Caraïbes sont considérées comme des zones à risque pour les voyageurs non protégés. Vous pouvez contracter l’hépatite A ou l’hépatite B même si vous séjournez dans un établissement cinq étoiles.

Pourquoi courir le risque?

La vaccination est la meilleure façon de prévenir l’hépatite A et l’hépatite B.

Cliquer pour voir la réponse à Comment peut-on contracter l’hépatite A?

Vous pouvez contracter l’hépatite A en consommant des aliments ou des boissons qui ont été contaminés par des matières fécales d’origine humaine.

Activités dans les centres de villégiature qui peuvent vous exposer au risque de contracter l’hépatite A :

Consommer des aliments manipulés par un employé infecté qui ne s’est pas lavé les mains consciencieusement après être allé aux toilettes

Consommer des fruits de mer ou des crustacés crus ou insuffisamment cuits provenant d’une eau contaminée

Manger des salades ou des produits rincés à l’eau contaminée

Boire de l’eau contaminée ou des boissons contenant des glaçons contaminés

Prendre un bain ou une douche avec de l’eau contaminée ou nager dans de l’eau contaminée

Le virus de l’hépatite A peut survivre jusqu’à 10 mois dans l’eau et jusqu’à 7 jours sur une surface sèche.

Pourquoi courir le risque?

La vaccination est la meilleure façon de prévenir l’hépatite A et l’hépatite B.

Cliquer pour voir la réponse à Comment peut-on contracter l’hépatite B?

Vous pouvez contracter l’hépatite B en entrant en contact avec les liquides biologiques (p. ex. sang, sperme, sécrétions vaginales ou salive) d’une personne infectée.

Activités dans les centres de villégiature qui peuvent vous exposer au risque de contracter l’hépatite B :

Recevoir une manucure, une pédicure, un tatouage, un perçage corporel ou un traitement d'acupuncture réalisé avec des instruments mal stérilisés.

Avoir une relation sexuelle avec un partenaire infecté

Administrer les premiers soins à une personne infectée ou recevoir de tels soins d’une personne infectée

Subir une intervention dentaire ou médicale réalisée au moyen d’équipement contaminé

Échanger des articles d’hygiène personnelle (p. ex. coupe-ongles) avec une personne infectée

Le virus de l’hépatite B peut survivre au moins 7 jours sur une surface.

Pourquoi courir le risque?

La vaccination est la meilleure façon de prévenir l’hépatite A et l’hépatite B.

Cliquer pour voir la réponse à Quelles personnes présentent un risque accru de contracter l’hépatite A ou l’hépatite B?

Certaines personnes présentent un risque accru de contracter l’hépatite A ou l’hépatite B.

Vous présentez un risque plus grand de contracter l’hépatite A si :

vous voyagez dans des régions où l’hépatite A est courante (p. ex. Caraïbes, Amérique du Sud)

vous vivez avec une personne qui vient d’être infectée

vous voyagez/retournez dans votre pays d’origine où l’hépatite A est endémique

vous participez à des activités sexuelles comportant un contact oral/anal

vous partagez des drogues injectables ou échangez du matériel pour injection contaminé

Vous présentez un risque plus grand de contracter l’hépatite B si :

vous voyagez dans des régions où l’hépatite B est courante (p. ex. certaines parties des Caraïbes, d’Afrique et d’Asie)

vous avez des relations sexuelles non protégées avec de nouveaux partenaires

vous recevez un tatouage ou un perçage corporel réalisé avec des instruments contaminés

vous êtes exposé dans le cadre de votre emploi à du sang ou à des liquides biologiques, p. ex. les travailleurs du domaine de la santé ou des services d’urgence, les policiers, les pompiers, le personnel d’établissements pour personnes présentant des troubles du développement ou des pénitenciers, etc.

vous partagez des drogues injectables ou échangez du matériel pour injection contaminé

vous vivez avec une personne infectée

Pourquoi courir le risque?

La vaccination est la meilleure façon de prévenir l’hépatite A et l’hépatite B.

Cliquer pour voir la réponse à Dans quelles régions l’hépatite A est-elle la plus courante?

L’hépatite A sévit dans le monde entier.

Certaines régions, incluant des destinations touristiques populaires, présentent un risque modéré ou élevé d’hépatite A, dont les suivantes : Caraïbes, Asie du Sud, Afrique subsaharienne, Asie centrale, Amérique latine, Afrique du Nord, Moyen-Orient et Océanie.

Même si l’hépatite A est plus répandue dans ces régions, il est possible de la contracter au Canada.

Les pays ou territoires présentant un risque modéré à élevé sont ombrés en rouge.

Pourquoi courir le risque?

La vaccination est la meilleure façon de prévenir l’hépatite A et l’hépatite B.

Cliquer pour voir la réponse à Dans quelles régions l’hépatite B est-elle la plus courante?

L’hépatite B sévit dans le monde entier.

Certaines régions, incluant des destinations touristiques populaires, présentent un risque modéré ou élevé d’hépatite B, dont les suivantes : Caraïbes, Extrême-Orient, Moyen-Orient, Afrique, Amérique du Sud, Europe de l’Est et Asie centrale.

Il est important de savoir que même si l’hépatite B est plus répandue dans ces régions, il est possible de la contracter au Canada.

Les pays ou territoires présentant un risque modéré à élevé sont ombrés en rouge.

Pourquoi courir le risque?

La vaccination est la meilleure façon de prévenir l’hépatite A et l’hépatite B.

Cliquer pour voir la réponse à Quels sont les symptômes et les conséquences possibles de l’hépatite A*?

Les symptômes de l’hépatite A peuvent comprendre les suivants : fièvre, nausées, jaunisse (jaunissement de la peau et du blanc des yeux), perte d’appétit, vomissements, gêne abdominale, malaise, urines foncées et fatigue.

Toutefois, les adultes infectés ne présentent pas tous des symptômes.

Vous pourriez donc contracter l’hépatite A et transmettre le virus à d’autres personnes sans même le savoir.

L’hépatite A peut avoir des conséquences, plus ou moins lourdes selon le cas, pour les personnes infectées : ses effets peuvent s’étaler sur quelques semaines ou durer plusieurs mois.

L’hépatite A n’évolue pas vers un état chronique ni un état de porteur à vie.

Toutefois, l’hépatite récidivante, état d’une personne qui s’aggrave de nouveau après une période d’amélioration, peut durer jusqu’à 1 an dans 15 % des cas.

Bien que la plupart des personnes infectées se rétablissent, la gravité de l’hépatite A augmente souvent avec l’âge.

Environ 25 % des adultes infectés doivent être hospitalisés.

Le taux de létalité, c’est-à-dire la proportion de décès enregistrés chez les personnes atteintes, varie de 0,1 à 0,3 %, et il peut atteindre 1,8 % chez les adultes de 50 ans et plus.

Pourquoi courir le risque?

La vaccination est la meilleure façon de prévenir l’hépatite A et l’hépatite B.

* TWINRIX n’est pas indiqué pour traiter les symptômes associés à l’hépatite A et à l’hépatite B ni pour en atténuer les conséquences graves.

Cliquer pour voir la réponse à Quels sont les symptômes et les conséquences possibles de l’hépatite B?

Les symptômes de l’hépatite B peuvent comprendre les suivants : fatigue, nausées, jaunisse (jaunissement de la peau et du blanc des yeux), perte d’appétit, vomissements, gêne abdominale, douleurs articulaires, urines foncées et selles décolorées.

Toutefois, les adultes infectés ne présentent pas tous des symptômes.

Vous pourriez donc contracter l’hépatite B et transmettre le virus à d’autres personnes sans même le savoir.

Même si la plupart des personnes se rétablissent d’une première infection causée par le virus de l’hépatite B, 10 % des adultes infectés deviendront des porteurs chroniques.

Dans un tel cas, vous pourriez transmettre le virus à d’autres personnes pour le reste de votre vie sans présenter de symptômes vous-même.

L’infection chronique chez les porteurs de l’hépatite B peut entraîner une cirrhose ou un cancer du foie*.

Pourquoi courir le risque?

La vaccination est la meilleure façon de prévenir l’hépatite A et l’hépatite B.

* TWINRIX n’est pas indiqué pour traiter les symptômes associés à l’hépatite A et à l’hépatite B ni pour en atténuer les conséquences graves.

Cliquer pour voir la réponse à J’ai peut-être été exposé au virus de l’hépatite A ou de l’hépatite B. Que dois-je faire?

Si vous croyez avoir été exposé au virus de l’hépatite A ou de l’hépatite B, communiquez immédiatement avec votre professionnel de la santé.

Pourquoi courir le risque?

La vaccination est la meilleure façon de prévenir l’hépatite A et l’hépatite B.